Amérique du Sud et Centrale - Costa Rica - Idées voyagesInfos pratiquesCarte

 

 

Costa Rica

Merveilleux jardin tropical, blotti entre Caraïbes et Pacifique, le Costa Rica n’en finit pas de nous dévoiler ses fantastiques richesses naturelles. Plages de sable blanc de la Caraïbe, ou sable foncé de Tortuguero - qui porte bien son nom car les tortues géantes viennent y pondre depuis des millénaires - une nature sans pareil qui comblera chacun des voyageurs qui foulera la terre du Costa Rica.
L’ambiance y est chaleureuse, reposante, les températures y sont délicieuses, et le soleil, un fidèle ami, toujours présent. Un des lieux cultes du Costa Rica est le volcan Arenal. En toute saison, il est possible de passer une nuit dans un Lodge (4 étoiles) au pied de la majestueuse montagne cracheuse de feu. Vous irez vous délecter de ses sources d’eau chaude revitalisante et infiniment relaxante, tout en profitant des paysages plein d’excentricité, de couleurs, et de grondements ! 
Enfin, les immenses plages du pacifique, dignes des décors de cinéma les plus paradisiaques, l’arrière pays, peuplé de gens accueillant, pêcheurs, éleveurs ou artisans dont le seul but est de vous rendre heureux. De la frontière du Panama à celle du Nicaragua, tout un monde à découvrir sous un ciel d’azur et sur une terre de bien être.





 










 

A ne pas manquer...


PROVINCE DE SAN JOSE

Située dans la Vallée centrale, San José, la Capitale du Costa Rica ou vit presque la moitié de la population, offre de nombreux visages : une architecture variée d’inspiration européenne mais de style costaricien, des musées, le Théâtre national, le marché Borbon et ses charrettes, le Musée de l’or,  …


LA PROVINCE DE HEREDIA ( Heredia, Sarapiqui )

Heredia, située au nord de San José, est la plus petite province du Costa Rica.
La ville de Hérédia ou « ville aux fleurs » conserve une tradition coloniale marquée.
La province abrite encore de nombreux champs de café adaptés à la visite guidée et où se découvre la cueillette, le séchage et la torréfaction du café.
Bordé à l’ouest par le volcan Barva, le Parc National Braulio Carrillo offre une grande richesse naturelle, refuge de centaines d’espèces de plantes et d’animaux, de nombreuses cascades et rivières dont le Sarapiqui.
Cet affluent traverse le parc au milieu d’une végétation dense et fournit des sensations fortes aux amateurs de rapides.


 

LA PROVINCE DE ALAJUELA ( Volcan Arenal, Volcan Poas, Monteverde ... )

Cette province, surnommée « terre des mangues », s’étend au nord jusqu’au Nicaragua et possède 2 des volcans actifs les plus impressionnants du pays : le volcan Arenal et Poas.
Le Poas offre un panoramas des plus splendides allant de la forêt nuageuse aux aires détruites par les pluies acides générées par lui-même. Les éruptions ont également laissé 2 cratères dont l’un est un lac d’eau sulfureuse (dont il ne reste pas grand chose) et le second, un lac d’eau froide.
Le Volcan Arenal, encore jeune, possède toujours sa forme conique. Mais en 1968, après 3000 ans de silence, une éruption a complètement détruit un village. La journée des grondements sourds s’entendent mais c’est la nuit que son charme se dévoile avec ses projections de lave en fusion.
Au pied du volcan Arenal, s’étend le Lac Arenal, où se pratiquent la planche à voile et la pêche.
Un autre parc borde le lac Arenal : la réserve de Monteverde.
Cette dernière permet la découverte de la forêt tropicale humide à l’aide de ponts suspendus. Cette approche permettra peut-être d’observer le célèbre quetzal qui ne supporte pas la captivité, d’étranges grenouilles et autres amphibiens spécifiques à cette région …
Proche d’Alajuela, se visite également une ferme aux papillons qui un des plus grands centres d’élevage au monde.
C’est à Sarchi, que sont fabriquées les charrettes vivement colorées tirées par les bœufs.



LA PROVINCE DU GUANACASTE ( Tamarindo, Rincon de la Vieja )

L’ouest du pays appartient à la province du Guanacaste connue pour sa production d’élevages et ses plages.
De la Playa Panama tout au nord à Playa Coyote au sud ainsi que Playa del Coco, Ocotal, Hermosa, Tamarindo, Playa grande , Playa Langosta …, cette partie de la côte présente de belles plages de sable blanc.
Le Guanacaste possède aussi de nombreux parcs nationaux dont le parc de Baulas où les tortues Luth viennent pondre de décembre à mars ou le parc de Rincon de la Vieja et son volcan du même nom.
Rincon de la Vieja est le 3ème volcan le plus actif du Costa Rica avec ses 9 cratères éruptifs dont un est en activité permanente. Le volcan est situé au centre du parc du même nom et destiné à protéger les rivières qui y naissent.
Il est possible de se baigner dans les boues chaudes volcaniques, parait-il rajeunissantes, ou dans les eaux sulfureuses puis se rafraîchir sous une cascade d’eau froide et enfin y admirer les geysers et jets de vapeur souffrée.



LA PROVINCE DE PUNTARENAS ( Puntarenas, Jaco, Parc Manuel Antonio ... )

Puntarenas est la plus grandes des provinces du Costa Rica. De Puntarenas au nord, elle s’étend sur plus de 800 km de côte jusqu’au Panama.
Après avoir été un port puis une station balnéaire à la mode, Puntarenas, reste surtout le point de départ des ferries qui traversent le golfe de Nicoya en direction de Playa Naranjo et Playa Tambor ainsi qu’un port de mouillage apprécié des plaisanciers.
Plus au sud, Jaco est un spot pour les surfeurs puis Quepos, destination idéales pour les pêcheurs de marlins, dorades, wahoos et thons jaunes.parc ManuEntre les deux, le parc Manuel Antonio en bord de mer abrite sagoins, oiseaux, lézards, crabes rouges et bleus, araignées jaunes, iguanes, singes à face blanche et bien évidemment, un simple masque et tube permettent l’observation des poissons nombreux sur cette côte.
C’est dans le Parc Marino Ballena que la baleine à bosse du pacifique vient se reproduire. Il est possible de l’apercevoir quasiment toute l’année.
Tout au sud du pays, la Péninsule d’osa abrite la moitié des oiseaux visibles au Costa Rica mais c’est pratiquement le seul endroit où peuvent s’observer avec beaucoup de patience les tapirs, jaguars et pumas.
En remontant vers l’intérieur des terres, se visite le parc de la Amistad, considéré comme Réserve de la biosphère par l’Unesco. Ce parc est difficilement accessible en raison de son étendue et de la protection totale dont il bénéficie (rien ne peut y être entrepris).



LA PROVINCE DE LIMON ( Cahuita, Limon, Tortuguero )

La côte caraïbes recèle aussi ses joyaux : Cahuita et son ambiance rasta mais où la baignade est relativement difficile, le Parc de Cahuita qui possède un récif corallien avec éventails de mer, oursins, poissons perroquets …et sur terre des singes hurleurs, blaireaux, ibis verts, paresseux …
En remontant la côte, Limon reste le témoignage d’une des régions les plus métissées du Costa Rica : jamaïcains, indiens bribris, européens …Toujours plus au nord sur la côte caraïbe, faisant partie de la « fosse du Nicaragua » (vaste plaine alluviale ou aboutissent les deltas des rivières) s’étend le parc de Tortuguero.
Tortuguero est une immensité lacustre mêlant marais, canaux, rivières et 35 km de plages.
Il a été créé en 1970 pour protéger de l’extinction, la tortue verte qui venait pondre sur ses plages de juillet à décembre.
La population locale participe à cette protection en devenant guide et expert en accompagnant les visiteurs sur les canaux à la recherche des petits crocodiles, tortues bien sûr, paresseux, oiseaux multicolore …

 

 

 

 

 

 Consultez nos idées voyages !


 Pour vos voyages sur mesure : "Consultez notre service voyages à la carte"